Guide indépendant sur le festival OFF d'Avignon

Lisa Renaux nous parle de son spectacle “Les Bonnes”

Bonjour, pourriez-vous brièvement vous présenter, vous et votre compagnie?

Tout a commencé dans un bar autour d’un verre après une représentation du Misanthrope de Molière mise en scène par Joëlle Sévilla. Une rencontre entre Jérôme Palmer, comédien et metteur en scène et moi-même, Lisa Renaux. Nous sommes tous deux amoureux de beaux textes de théâtre et de cinéma, ça a été comme une évidence, avec Les Bonnes de Jean Genet nous allions pouvoir allier les deux.

J’ai monté ma compagnie de théâtre, La Compagnie Némésis : Némésis la déesse grecque du châtiment et des récompenses regardait des cieux tout ce qui se passait sur la terre. Elle veillait sur ce monde et punissait les coupables avec beaucoup d’équité. Sa divinité s’axait sur les humains trop orgueilleux et manquant d’humilité.

Le théâtre est souvent la représentation condensée de la nature humaine, il a comme but de divertir mais aussi d’amener à la réflexion, de découvrir d’autres points de vue, accepter au moins le temps d’un spectacle, les aspects du monde que l’on refuse, que l’on fuit dans notre quotidien. Le public est au théâtre ce que Némésis était devant la vie humaine, c’est lui qui juge le spectacle et qui décide personnellement entre le bien et le mal.

Est-ce votre première participation au festival d’Avignon ?

Oui et nous sommes très heureux de cette participation !

Comment se sont déroulés ces premiers jours de festival ?

Nous avons réussi le pari d’allier le cinéma et le théâtre avec cette pièce majestueuse. Le public en ressort très ému et décolle de son siège de théâtre le temps de la représentation.

Le début en Avignon à été compliqué on ne va pas se mentir, Arriver dans un endroit avec tant d’offres de spectacles, et étant une jeune compagnie il faut réussir à faire sa place tout en gardant nos valeurs humaines et artistiques.

De quoi parle votre pièce ? Quelle est son histoire ?

Les deux « bonnes » d’une vingtaine d’années, Claire et Solange (interprétées par Lisa Renaux et Justine Carrons) sont sœurs et vivent chez « Madame » (interprétée par Fabienne Terrenoire), une quadragénaire qui les emploie à son service alors qu’elle rend visite à « Monsieur », son amant, placé en détention depuis peu.

La chambre de « Madame » est le lieu clos et secret où les « bonnes » vont, en l’absence de leur employeur, dans une intimité et avec une pudeur excentrique, fantasmer par un jeu de rôle leurs espoirs, pulsions, rêves, désirs, frustrations et les mettre en scène dans une relation duelle où la frontière entre jeu et réalité se fragilise et s’estompe progressivement.

Aujourd’hui est un jour particulier : alors que le rituel marque le début de la pièce, un événement accidentel vient troubler ce jeu qui n’était jusqu’alors qu’un psychodrame exutoire sans danger. Le temps se disloque, le jeu de rôle ne peut plus durer et les deux sœurs vont devoir se battre entre raison, pulsion, et une urgence grandissante, suffocante qui va les pousser à franchir ou non cette ligne ténue qui sépare la raison de la folie.

Tout l’enjeu pour Claire, jeune femme drôle, naïve, pleine de vie et d’espoir, et Solange, à peine plus âgée mais marquée par une vie plus sombre et réaliste, est de faire face à ce conflit extrême qui ne peut laisser le temps au raisonnement, mais devra faire appel aux profondeurs humaines les plus insondables

Si il devait y avoir une bonne raison de venir voir votre spectacle, qu’elle serait-elle ?

Vous serez forcément touchés ! Grâce à cette mise en scène immersive dans la chambre de Madame, vous passerez un moment hors du temps, et aurez l’occasion de redécouvrir la beauté du texte de Genet, vous serez emportés par toutes les émotions que cette histoire suscite.

Avez-vous un petit rituel avant de monter sur scène ?

1h avant, nous nous concentrons, écoutons de la musique, échauffons nos corps et nos voix, travaillons notre articulation, sans se prendre trop au sérieux car nous n’arrivons jamais à nous empêcher de nous faire une grimace ou un jeu de mots dans les loges. Et avant de monter sur scène, ne jamais oublier le bon vieux « MERDE » !

Lorsque vous n’êtes pas sur scène, vous faites quoi de beau sur Avignon ?

Quand nous ne sommes pas sur scène nous en profitons pour flyer, rencontrer notre public et aller voir d’autres spectacles.

Infos pratiques:

“Les Bonnes” à 20h00 du 7 au 30 juillet (relâches les 11, 18, 25 juillet) au théâtre Les Etoiles (54 rue Guillaume Puy)

Billetterie: réservez vos billets sur BilletRéduc
Concours: Votez pour vos spectacles préférés sur Avignon Awards.